Motiver les employés face aux changements sur le lieu de travail


Motiver les employés face aux changements sur le lieu de travail

Les changements des modes de travail se heurtent généralement à des résistances. Plus les changements sont importants, plus il est difficile de faire en sorte que tout le monde accueille l’adaptation nécessaire avec enthousiasme, alors que le bien-être des collaborateurs est l'une des principales motivations. Dans cet article, nous allons approfondir la question de la « gestion du changement » et donner des conseils pour mieux faire face aux résistances.

D’où vient la résistance ?

Lorsqu'on parle de résistance au changement, on pense généralement d'abord aux employés. Toutefois, les cadres intermédiaires peuvent également être concernés (résistance dissimulée ou non) lorsque, par exemple, la direction générale prend une décision radicale et qu’ils sont chargés de sa mise en œuvre. Les changements peuvent aussi avoir des répercussions dans l’entourage (par exemple sur d’autres services, sur des clients... qui n’étaient initialement pas du tout concernés par la transformation).

En fin de compte, peu de personnes sont épargnées. L'incertitude, la perte de contrôle, la peur de l'inconnu, tout le monde en fait l'expérience un jour. Dès lors, comprendre que la résistance est une réaction parfaitement normale, c’est franchir la première étape vers l’acceptation.

resistance-to-change
Causes possibles de résistance et moyens de les affronter
  • L’effet de surprise : donnez à vos collaborateurs le temps de se préparer aux changements à venir et discutez-en avec eux. En les laissant s'habituer à l'idée, vous neutralisez le réflexe d’opposition.

  • Le doute de soi : « Est-ce que je vais en être capable ? » Si certaines personnes se demandent si elles disposent bien des connaissances ou des compétences nécessaires pour faire face au changement, il faut les rassurer. À cet égard, il est essentiel d’investir dans la formation, le mentorat et le coaching.

  • Le manque de crédibilité : si vos collaborateurs sont sceptiques quant au changement et ne croient pas que le résultat escompté puisse être atteint de cette manière, il appartient aux cadres d’expliquer concrètement comment le changement produira un impact positif.

  • La perte de contrôle : lorsque le sentiment d'autonomie est perturbé par un changement, il faut veiller à ce que vos collaborateurs aient la possibilité de faire des choix ou de prendre des décisions qui leur appartiennent et qu’ils soient impliqués dans le changement (préalablement à son implémentation).

  • L’incertitude : lorsqu'il s'agit de choisir entre le connu et l'inconnu, on préfère souvent le premier (même si le contexte n’est pas positif). Avec une vision stimulante, et surtout, en étant clair sur le qui, le quoi, le comment et le pourquoi, vous pouvez changer l'attitude de vos collaborateurs.

  • La perte de prestige : si le changement en cours repose sur des changements antérieurs, il se peut que les collaborateurs impliqués à l'époque adoptent une attitude défensive. Soudain, c’est comme s'ils n'avaient pas été à la hauteur. Insistez alors sur les points positifs du passé et expliquez que de nouveaux changements sont devenus nécessaires car le monde continue de tourner.

  • L’augmentation de la charge de travail : le changement s'accompagne — temporairement — d'un surcroît de travail (tâches qui s'ajoutent aux tâches quotidiennes). Reconnaissez-le, récompensez les résultats obtenus et soulignez les avantages à long terme de cette situation temporaire.

involvement
Tout est une question d’implication

En impliquant vos collaborateurs dans le processus de changement, vous ferez émerger davantage d'idées pour la mise en place de méthodes de travail plus faciles, plus rapides ou meilleures. L'implication réduit considérablement les risques de résistance et contribue au développement personnel de vos collaborateurs. Ils devront en effet travailler ensemble, faire preuve d’esprit critique, communiquer entre eux et faire des projets.

En communiquant de façon transparente (et régulière), vous donnez vie au projet de changement. En étant clair sur le contenu du projet et sur son organisation, vous donnez à vos collaborateurs un point d’appui et vous leur permettez de passer de « votre » projet de changement à « leur » projet.

Une plus grande implication se traduit entre autres par :

  • Une plus grande satisfaction professionnelle et un turnover moins élevé

  • Une plus grande attention portée aux clients

  • Moins d'erreurs

  • Une plus grande efficacité

  • Plus d’initiatives

  • Une meilleure rentabilité

Conclusion

Le personnel a ses habitudes. Néanmoins, des changements tels que la digitalisation des flux documentaires et des processus métier ou la mise en place d'un espace de travail virtuel peuvent générer des résultats très positifs à tous les niveaux de l'organisation.

Par conséquent, RecoMatics accorde toujours une attention particulière à l'analyse de la situation actuelle, ainsi qu’à la formation du personnel qui sera amené à travailler avec nos logiciels. Après une démonstration pragmatique de la convivialité de nos logiciels et des nombreux avantages qu’ils procurent, nous constatons habituellement que les éventuelles résistances s'estompent très rapidement.

Comment pouvons-nous vous être utiles ?

Contactez-nous